Patrimoine

Le patrimoine de Quatzenheim est très riche et doit être sauvegardé par différents moyens.

1/Au niveau du PLUI

Enjeux de la mission du PLUi

  • Diviser par trois la surface des zones d’extension à destination d’habitat sur le territoire en déterminant une stratégie de répartition pertinente et partagée par l’ensemble des élus.
  • Mettre en œuvre des outils de protection du patrimoine bâti et définir des dispositions réglementaires qualitatives.
  • Encadrer et déterminer géographiquement le développement des exploitations agricoles en tenant compte des enjeux paysagers et des nuisances.
  • Assurer la préservation des éléments naturels existants et définir une stratégie sur le long terme pour améliorer les continuités écologiques dégradées du territoire.

Dans l’Alinea 3 du chapitre Orientation 2 « Préserver le cadre de vie des habitants » il est stipulé de protéger le patrimoine architectural notamment les belles fermes à colombages des villages. Avec la mise en application de l’article L.151-19 du code de l’urbanisme, un relevé a répertorié les bâtiments de valeur à conserver au patrimoine de Quatzenheim selon 3 classements :

Bâtiment de patrimoine bâti de type 1 (protection très stricte) la destruction du bâtiment est interdite toute modification du bâtiment est interdite.

Bâtiment de patrimoine bâti de type 2 (bâtiment remarquable – protection stricte) la destruction du bâtiment est interdite le bâtiment pourra faire l’objet de tous types de travaux à condition que l’aspect général du bâtiment et notamment de sa façade sur rue, soit préservé.

Bâtiment de patrimoine bâti de type 3 (bâtiment remarquable – protection souple) Le bâtiment peut être démoli mais la reconstruction dit être à l’identique soit s’inscrire dans la volumétrie, la hauteur, et l’implantation initiale. Des adaptations limitées peuvent toutefois être admises dés lors qu’elles ne remettent pas en cause la morphologie initiale de la construction et garantissent l’intégration paysagère du projet dans le cadre bâti environnant

2/ un partenariat avec l’ASMA (Association de sauvegarde de la Maison Alsacienne)

La commune poursuit son action pour la mise en valeur du patrimoine architectural du village. Ce patrimoine commun est fragile et sa sauvegarde est importante. Un inventaire du patrimoine bâti de Quatzenheim a été réalisé en automne 2015 par la commune, avec le soutien proactif et bénévole de l’Association de Sauvegarde de la Maison Alsacienne (ASMA). Une équipe composée d’élus, d’architectes, d’urbanistes et d’amateurs éclairés a sillonné le village repérant un linteau ancien, une belle allège de fenêtre ou d’une photo ancienne, afin de réaliser un inventaire précis du patrimoine architectural et ainsi le mettre en valeur à l’occasion de manifestations, mais aussi lors de la rédaction des documents d’urbanisme. L’association a souligné que Quatzenheim possède un patrimoine très riche et d’une grande homogénéité, ce qui en fait l’un des villages les plus typiques du Kochersberg. N’hésitez pas à les contacter pour toute rénovation de bâtiments anciens

ASSOCIATION POUR LA SAUVEGARDE DE LA MAISON ALSACIENNE  BP 90 032 – 67270 Hochfelden  07 86 20 53 88 rf.amsa@tcatnoc

Les fermes de Quatzenheim

Retrouvez les fermes remarquables de notre village.

Retrouvez les Hofnahme des fermes de Quatzenheim.

Retrouvez les Hofnahme des fermes de  Quatzenheim en cliquant ici pdf                                                                     

Les Hofname, littéralement « noms de cour » sont les désignations données en alsacien aux fermes et maisons du village. Parfois fort anciens, ils sont attachés aux bâtiments plus qu’ aux propriétaires, même si ces derniers les emportaient parfois avec eux lors d’ un déménagement. A la manière de surnoms, ils ont été attribués selon les métiers (s’ Wöjners, s’ Schüemàchers, s’ Bàrrickes..) les prénoms (s’ Kàschpers, s’ Lehnels…) les patronymes (s’ Eichàckers, s’ Hücke, s’ Bàrthels…) voire les particularités physiques ou l’ origine géographique de leurs occupants. Particularité de Quatzenheim, les maisons juives sont souvent désignées par le prénom du chef de famille. Ces Hoftname constituent aujourd’ hui un témoignage essentiel de la vie d’ autrefois dans nos campagnes et un patrimoine linguistique à valoriser.

Les bâtiments remarquables

Le château disparu…
L’ancien château se dressait sur la partie plane et dégagée derrière l’église, vers le moulin, et était entouré de larges et profonds fossés. À la fin du siècle précédent existait encore une tour ronde aux murs très épais et, en 1836, le puits du château était toujours là. C’est ainsi que le pasteur de Hurtigheim Jakob Schneider (1797-1869) décrivait le château de Quatzenheim. Ce château fut édité par les Mullenheim et plus précisément Walter (chanoine de l’église Saint-Pierre-le-Jeune à Strasbourg) ; il fut incendié et complètement détruit après la bataille d’Entzheim en 1674.

Le moulin de Quatzenheim à colombages situé derrière l’église  (aujourd’hui propriété de la famille Hoffmann) Le fossé de l’ancien château se trouvait sur ce tracé.

La tour du château médiéval de Quatzenheim . Derrière l’église vers le moulin.

Église
L’église de Quatzenheim est en fait un temple datant du XVe siècle, un petit édifice si on le compare aux grandes fermes du village. Les murs sont en moellons de grès recouvert d’enduit, sauf le pignon ouest et le clocher qui sont en pan de bois. La voûte du chœur date de la fin du XVe siècle, même si la date de 1621 figure sur la clef de cette dernière, accompagnée de deux écus martelés. La nef, éclairée par quatre fenêtres cintrées, est du début du XVIIIe siècle. Le cimetière qui entourait le bâtiment a été déplacé à la fin du XIXe siècle.

École
Époque de construction : XIXe siècle.
Adresse : impasse de la Poste.
La demande de construction d’une nouvelle école juive à Quatzenheim date de 1862. Auparavant, elle se trouvait à proximité de la synagogue. Le terrain ne fut acquis qu’en 1869. Elle fonctionna jusqu’ en 1928. Elle abritait la poste et sert actuellement de maison. 

Synagogue et cimetière Juif
Quatzenheim fut siège de rabbinat de 1880 à 1910. Après la guerre, les offices se déroulèrent dans l’oratoire, situé dans le même édifice jusqu’en 1980. Le cimetière date de la fin du XVIIIe siècle; à cette époque-là, les premières tombales étaient les mêmes, qu’on soir riche ou pauvre. Il est situé sur la route de Wiwersheim et comporte plus d’une centaine de tombes aux inscriptions en hébreu. Le cimetière juif de Quatzenheim a été créé en 1793. 

Le cimetière, entouré d’un mur d’enclos en grès, est divisé en quatre secteurs. Le secteur primitif, au sud-ouest, regroupe une centaine de stèles cintrées de la fin du 18e siècle au milieu du XIXe siècle. Dans le secteur 2, au nord-ouest, se trouvent environ 180 stèles de style néo-classique datant de la fin du XIXe siècle au début du XXe siècle. Le secteur 3, au nord-est, regroupe une cinquantaine de stèles du début du XXe siècle (après 1930), puis des stèles en granite contemporaines. Le dernier secteur, au sud-est, n’est pas occupé. À son extrémité ouest se trouve un monument aux morts en déportation. Bien que des juifs aient été recensés dans d’autres villages des environs, Quatzenheim est la seule commune du canton à posséder un cimetière juif.

Ancienne gare du tramway
Deux lignes de tramway ont desservi la région du Kochersberg au départ de Strasbourg, celle de Truchtersheim, de 1887 à 1953 et celle de Westhoffen de 1903 à 1953. Après 1953, cette gare de tramway est rachetée par un particulier et transformée en maison d’habitation.